Podcast #12 Arrêter de vouloir guérir à tout prix

Hello, j’espère que tu vas bien ! Mon Dieu, je suis vraiment ravie à chaque fois (comme à chaque épisode évidemment) mais ça fait longtemps que je n'ai pas fait d’épisodes du podcast. C’est comme ça, j’étais en vacances et puis, voilà, je reviens avec quelques épisodes ! Très envie de te parler d’énormément de choses !


Aujourd’hui, on va parler de la guérison. On parlera aussi des émotions dans un autre podcast, de la façon dont tu peux les vivre en public, et je ferai également une mini-série d’épisodes autour de la grossesse parce que j'ai plein de choses à partager de par mon expérience. À ceux que ça n’intéresse pas du tout : no stress ! Mon podcast ne va pas tourner uniquement autour de ça mais voilà, j'ai vraiment envie de m'autoriser à partager aussi cette expérience parce que je pense que ça pourra (du moins je l'espère) aider à avoir une autre vision (vision qui est jusqu’ici la mienne et donc qui n’est pas la vérité absolue). Donc voilà un petit peu le programme de ces prochains épisodes…


Avant de plonger dans le vif du sujet, petit rappel : on a le week-end “Entreprendre dans le flow” qui approche à grands pas ! C'est le 23 et le 24 juillet. On va donc passer le week-end ensemble, en ligne, de 10h à 16h le samedi et le dimanche et ça va être oufissime ! J'ai tellement de choses à vous partager ! J'ai fait un live sur Instagram qui est en replay, il y a une vidéo qui sortira bientôt… Bref, je vous en parlerai un peu plus en profondeur. Toutes les informations sont sur mon site dans l’agenda. Et FLOWNERGY Mama devrait normalement sortir fin juillet ou dans le courant du mois d'août (j’ai pas envie de me mettre la pression parce que j’ai quand même pris pas mal de retard). Clap de pub terminé !


La guérison est le chemin d’une vie

Allons-y, plongeons dans le vif du sujet ! J'avais très envie de te reparler de la guérison et, tu l’auras remarqué, le titre est donc “Arrêter de vouloir guérir à tout prix”, soit de vouloir absolument tout guérir. Je trouve qu’aujourd'hui, beaucoup de personnes sont tombées dans une quête absolue de la guérison totale avec énormément d'attentes. Il y a donc une pression qu'on se met et vraiment une exigence énorme du fait de vouloir tout guérir tout de suite, que tout soit réglé, que ce soit avec une thérapie conventionnelle, un protocole, un outil ou une méthode. On se dit “Il faut que je guérisse là, maintenant, tout, tout de suite” et j'ai juste envie de rappeler que déjà, on n'est pas venu sur Terre pour guérir. Je veux dire que ce n’est pas non plus notre mission absolue et surtout, que la guérison est vraiment le chemin d'une vie. En fait, on guérit toute notre vie, petit à petit, et je pense que c'est super important de l'intégrer. Souvent on pense que c'est un peu un sprint alors que c'est plutôt une longue marche. C’est vraiment un long périple et je ne dis pas ça avec un côté négatif pour insinuer “Tu vas voir, tu vas souffrir toute ta vie, c'est horrible !”. La guérison, c’est pas du tout ça et l’intention de ce podcast, c'est que tu puisses un petit peu te lâcher la grappe, te foutre la paix et surtout, de revenir dans la vie, VIVRE la vie !


Vivre envers et contre tout


Encore une fois, c'est Franck Lopvet qui dit ça : “La solution à la vie, c'est la vie”. Il faut aller vivre la vie et de toute façon, quand on vit la vie, quand on expérimente, on guérit à chaque instant. On expérimente, on grandit, on évolue, on transforme, on apprend… C'est naturel en fait. Et ça me tenait vraiment à cœur de faire cet épisode. Je ne sais pas si ça t’amènera à un déclic ou si ça viendra planter une petite graine mais en tout cas, si aujourd'hui tu es en lutte contre toi-même, si tu sens que tu as presque une obsession de vouloir guérir à tout prix… Je vois des personnes qui sautent de thérapie en thérapie ou de programme en programme, qui cherchent le graal, l’outil qui va vraiment leur permettre de guérir et je pense que c'est épuisant, usant ! Ça demande une quantité d'énergie affolante et surtout, quand on fait ça (et c'est ma vision), on est en dehors de la vie. On n’est plus en mode “Je vis la vie” mais plutôt en mode “Je survis et il faut que je guérisse coûte que coûte”.


Se désidentifier de la maladie


Je parle souvent de cette “médaille à la fin de la vie” en mode “J'ai réussi ma vie” et c'est comme si on obtenait la médaille de la guérison, ça y est, on est complètement guéri ! Attention, je ne suis pas en train de dire qu’il faut entreprendre aucune démarche, tout envoyer valser et ne rien mettre en place ! C'est sûr qu’on a besoin d'avoir des personnes qui vont nous guider, nous accompagner. Moi-même, quand je ressens le besoin d’avoir un petit coup de pouce, d’avoir une mise en lumière, je le fais parce que c’est important. Dans cet épisode, je parle vraiment de l'excès, de l’obsession de vouloir absolument guérir. On pourrait prendre le sujet des cinq blessures comme exemple. Il y en a qui n’en sortent plus et ça instaure une espèce de lourdeur autour de ça car ils s’identifient à ça. Et donc je le rappelle mais j’en parle très souvent : il faut se désidentifier de la maladie, des émotions, de notre passé, des traumas qu'on a pu vivre etc. Oui, ça fait partie de notre chemin mais nous ne sommes pas notre passé, nos traumas, les émotions qui nous traversent. C’est vraiment super important de mettre ça en lumière. Ce podcast ne sera pas très long mais je voulais remettre ça à jour.


Donc il s’agit de poser des actions quand on en ressent le besoin. Je sens ce qui est juste pour moi et, encore une fois, il faut passer par le corps. Quand tu entames un programme, une méthode, un accompagnement, que tu te fais suivre par un coach ou un thérapeute, est-ce que tu sens profondément que c'est un appel du corps, de tes cellules, de tes tripes ? Est-ce que c'est un grand oui ou est-ce que c'est encore le mental qui est là dans une course poursuite, dans une espèce d'urgence de vouloir guérir absolument ? Je pense que la véritable urgence aujourd’hui est de VIVRE !


La meilleure thérapie…


Et sincèrement, pourquoi je viens te partager tout ça ? C'est pas du blabla dans le vent ou des choses abstraites que je viens partager en mode philosophe (même si ça fait partie de moi). Ici, je te partage ça aussi sur base de ma propre expérience. Et j’ai vraiment observé une différence dans tout mon parcours. Je suis toujours en chemin. Je suis un être humain donc c’est tout à fait normal et c’est comme ça toute la vie, pour tout le monde. Mais comme je le disais, j'ai vraiment vu un shift dans mon énergie et au niveau des symptômes et de mes ressentis, ça s’est complètement transformé le jour où j'ai vraiment été investir mon énergie ailleurs que dans cette recherche de guérison. Investir son énergie dans ce qui nous fait vibrer, ce qui nourrit, ce qui nous rend vivant, ce qui est important pour nous… c’est pour moi une des meilleures thérapies. C’est là qu’on va prendre du plaisir. C’est là qu’on va kiffer, se sentir vivant ! C’est un remède qui est juste ouf en fait ! C'est le remède de la vie ! Donc je t’invite vraiment à juste laisser infuser tout ce que je viens de dire là et juste à observer. Encore une fois, je continue à faire des démarches dès que je sens qu'il y a des choses à mettre en lumière. Ça peut par exemple être une petite rectification en termes d’alimentation. Je fais encore un bilan complet avec prise de sang de temps en temps mais c’est rare. C'est pour voir un petit peu où j'en suis. Oui, le suivi est là. Oui, je tiens tout ça à l'œil.


Apprendre à se connaître et embrasser les cycles


Aujourd’hui, je connais mon corps, je sais comment il fonctionne, comment fonctionne la digestion, comment fonctionne mon énergie. Il s’agit ici de la connaissance de soi, de son mode de fonctionnement, mais de soi uniquement (pas le voisin !). Observe comment tu fonctionnes dans ton individualité, dans ton unicité. C’est un outil tellement important et on revient encore une fois à ces notions d'acceptation, d'amour de soi, qui sont pour moi des clés fondamentales. Et ça passe par ces questions : qui je suis ? Qu’est-ce qui me nourrit, m’anime ? C’est pas tout blanc ou tout noir : il y a des nuances et cette palette de couleurs de la vie qui est là. Je voulais juste te rappeler cette nuance pour ne pas t’enfermer à nouveau dans des carcans et des obsessions de guérison. Je pense que je ferai un épisode sur les routines et rituels parce que j’ai beaucoup de choses à dire là-dessus aussi mais c’est pareil : lâchons-nous la grappe ! Demande-toi : est-ce que je suis pas en train de me forcer à faire des choses dans mon quotidien qui en fait ne m’animent pas du tout ? Est-ce que je me force parce qu’on m’a dit que j’allais guérir grâce à ça ?


Et puis c'est du mouvement, c'est cyclique. Ce sont des phases. Moi, je sais que j’ai des phases où je vais être à nouveau un peu plus focalisée sur mon état de santé, la guérison comment je me sens etc. Puis d'autres où je vais complément me foutre la paix. Il faut s’autoriser ce mouvement et ne pas s’en vouloir, s'auto-flageller et culpabiliser parce que “Oulala, ça fait trois semaines que j'ai pas fait ci ou ça”. Soyons doux avec nous-mêmes !


Voilà un petit peu tout ce que je voulais partager dans cet épisode. Je pense que j'ai fait le tour et si je continue, je vais me répéter et blablater pendant 20 minutes pour rien ! J'espère du fond du cœur que cet épisode va t’aider à peut-être voir les choses différemment, à prendre de la hauteur. Comme je dis souvent au coaching : “monter dans son petit hélicoptère, regarder un peu d'en haut et voir ce qu’il se passe là”. Il faut toujours se connecter à soi, ses besoins, ses ressentis profonds, ses envies ! Ça reste pour moi une clé tellement importante !


N'hésite pas à liker l'épisode et à le partager autour de toi pour soutenir tout notre travail ici, à laisser un commentaire avec des petites étoiles sur Spotify aussi ou sur les autres plateformes. Ce serait absolument magnifique et merci de tout cœur d'avance. Et puis au plaisir de te retrouver durant le week-end “Entreprendre dans le flow” ou dans d'autres événements ! Moi je serai encore bien active jusqu'au mois d'août et puis je vais quand même tout doucement lever le pied… On prépare aussi tous les événements de l'année 2023 ! Vous allez vous dire “Elle est dingue celle-là !” mais on anticipe pour que justement je puisse profiter au maximum de mon congé de maternité, du post-partum et que tout ça soit bien ancré et posé. J'ai hâte de vous partager tout ce qu'on vous concocte !


Je suis encore passée du “tu” au “vous, tout va bien… C’est la reprise des podcasts et ça se voit, on le sent ! Je t'embrasse très fort. Prends soin de toi, ose rayonner et à très bientôt !