Tu penses trop ? Essaie ça !

Hello les amis ! On se retrouve aujourd’hui parce que j’avais envie de vous partager une astuce assez simple ou en tout cas, qui le paraît. Parfois, on se dit que les choses simples ne fonctionnent pas et pourtant, c’est très puissant !


Quand vous sentez que vous cogitez trop, que vous êtes vraiment bloqués dans le mental à ruminer, à remuer un problème dans tous les sens, ou peut-être à revivre des émotions extrêmement intenses qui vous paralysent… Cette petite technique peut être utile !


Quand le mental surchauffe


On a tendance à être énormément bloqués dans le mental, à énormément cogiter, réfléchir, essayer de comprendre et analyser les choses. Je suis aussi beaucoup comme ça : j’adore comprendre, analyser etc. Et ces dernières semaines, j’ai vraiment eu l’envie d’aller explorer une autre manière de vivre, d’expérimenter des choses et de vraiment revenir dans le corps. C’est assez puissant. Ça a vraiment permis de complètement calmer le mental - même s’il y a encore des moments évidemment où il y a des pics de suractivité. Je rencontre très souvent des personnes, dans mes accompagnements FLOW ou autres, qui me disent : “Je ne sais pas quoi faire. Je pense énormément, ça cogite tout le temps ! J’ai beau essayer de faire de la méditation, de respirer… ça ne fonctionne pas ! C’est encore pire !”. C’est vraiment le mal du siècle ! On est tout le temps beaucoup trop “là-haut” et surtout avec tout ce qui est développement personnel et travail sur soi, on réfléchit en permanence et on se suranalyse au quotidien. C’est hyper épuisant, ça demande énormément d’énergie et, souvent, ça n’apporte pas de mieux-être ni de réponse au final.


La solution : revenir dans le corps


Ce que je vais vous proposer aujourd’hui est très simple : c’est tout simplement de revenir dans le corps. J’en parlerai dans une prochaine vidéo ou un podcast mais les traumas, la mémoire cellulaire, l’empreinte émotionnelle… restent dans le corps. Tout ce qu’on vit et qui n’a pas été libéré au moment-même ou pleinement vécu dans le corps et l’énergie va venir s’imprimer et créer des nœuds, blocages etc. Tout ça s’accumule dans notre corps et pas dans notre tête, ni notre mental. Et c’est par le corps que vous allez pouvoir libérer et faire circuler tout ça. Ce que je vous transmets là, je l’applique maintenant et je travaille de plus en plus de cette manière avec les personnes que j’accompagne. C’est vraiment un outil que j’utilise énormément et qui est très puissant.


L’idée, c’est que quand on est trop “là-haut”, il faut revenir au corps. C’est clair que souvent on a peur de son propre corps : on ne le connaît pas, on le rejette et on est très dûr avec lui. Donc l’idée c’est aussi de réapprivoiser ce corps, de le recontacter. C’est très important. D’ailleurs, n’hésitez pas : j’ai créé des audios qui s’appellent “Le corps en conscience” et je vous y accompagne à travers des guidances de pleine conscience pour revenir au contact de ce corps.


S’enraciner… et lâcher prise


Quand vous ressentez quelque chose, que vous cogitez trop ou que vous vous racontez des histoires, revenez dans votre corps en vous mettant en posture debout. Pour moi, c’est la posture idéale parce qu’on peut vraiment sentir l’enracinement. Gardez les pieds bien au sol et si vous pouvez faire ça dans la nature (peut-être pas en hiver !), les pieds dans l’herbe, c’est encore mieux ! Connectez-vous, enracinez-vous et venez simplement dans les sensations du corps. Ne pensez pas à “Pourquoi j’ai ça ?”. Il est vrai - et je suis la première à le dire - que notre corps nous parle à chaque instant. Il communique des messages, nous montre des choses. Or, la plupart du temps, si on laisse faire, vous allez voir que votre corps va s’auto-réguler tout d’un coup et l’énergie va circuler à nouveau. Donc enracinez-vous debout, les pieds bien au sol, et demandez-vous “Qu’est-ce que ça fait dans mon corps ? Où c’est ?”. Mais sans essayer de comprendre et se dire “Ah tiens oui, c’est mon foie mais ça représente quoi ? Ah oui, c’est la colère. Peut-être que j’ai pas…” ! Car là, on est à nouveau dans l’analyse du mental. Ressentez, localisez et placez juste votre main à cet endroit-là. Et laissez faire le corps ! On a beaucoup de mal à le faire car cela demande du lâcher-prise et en tant qu’êtres humains, on aime énormément s'agripper et cogiter. Mais mettez juste la main à cet endroit, laissez faire… et peut-être que des émotions vont remonter. Observez, respirez, soyez en conscience et en présence. Laissez faire votre corps, l’émotion, la douleur, l’inconfort.


Évidemment, ça ne sera peut-être pas très confortable à vivre mais justement : toute cette angoisse et cette anxiété que certaines personnes vivent aujourd’hui, c’est comme si c’était le couvercle de la casserole qui est en ébullition. Tant qu’on ne soulève pas ce couvercle pour tout laisser sortir, le couvercle saute dans tous les sens. J’aime bien cette métaphore. Au lieu d’être dans une nervosité et de tout vouloir contrôler (parce que c’est aussi ça l’anxiété), voyez ce que ça fait dans votre corps. Vivez, ressentez et allez vraiment au contact de ces ressentis. Peut-être que vous allez devoir refaire l’exercice plusieurs fois, et vous reposer cette question plusieurs fois. Mais laissez faire. C’est absolument fantastique. J’ai découvert ça grâce à la méthode Sésame qui est juste incroyable et j’adore l’utiliser maintenant. J’y ajoute aussi le mouvement en plus et vous pouvez le faire aussi. D’ailleurs, pourquoi pas, après cette session de pleine conscience, faire une séance de danse libre pour pouvoir vraiment faire circuler tout ça dans le corps ?


Je voulais vraiment vous parler de cette technique. Expérimentez-la, je vous assure que c’est extrêmement puissant ! N’hésitez pas à me faire des retours dans les commentaires si vous en avez envie.


On se retrouve très vite, je vous embrasse très fort. Prenez soin de vous et osez rayonner !