Podcast #14 Mes rituels et mes routines

Hello les amis, j'espère que vous allez bien ! Je suis ravie de vous retrouver dans ce nouvel épisode. J’ai décidé que j’allais passer au “vous” définitivement : ça fait des années que j'essaie d'être en “tu” pour le podcast et ça ne fonctionne pas donc voilà, ça sera plus facile pour moi ! J'aime bien imaginer qu'on est tous ensemble.


On va plonger dans le sujet mais évidemment, avant ça, petite update : je vous prépare une série spéciale de podcasts autour de la grossesse parce que j'ai beaucoup de choses à dire par rapport à cette aventure absolument bouleversante et j'ai vraiment envie de briser un petit peu certains tabous. Il y aura plusieurs épisodes prévus pour ça mais ma chaîne ne va pas se transformer en podcast de grossesse, je vous rassure ! Il y aura d'autres épisodes entre-temps, je vais essayer d’alterner pour qu'il y en ait pour tout le monde. Mais en tout cas, il y a des choses à dire là-dessus. Et deuxième petite chose : FLOWNERGY Mama ! Je vous avais dit que le programme sortait en juillet mais je suis complètement à la bourre dans la création et j'ai pas envie de me mettre de pression. Du coup, il sortira probablement en septembre. C'est OK… Je prends le temps. J'ai envie de vous faire un beau programme ! Il y a tellement de choses à partager dedans et je l'expérimente moi-même encore et encore : hier, je me suis libérée d'un tas d'émotions pendant une heure de mouvements et c'était juste magique ! Donc j'ai vraiment hâte de pouvoir vous proposer ça. Ce sera pour les femmes enceintes pour le coup mais voilà.


La pression des “routines” sur les réseaux


Alors c'est parti, on plonge dans le vif du sujet ! Ça va être très marrant parce que je pense qu'il y en a parmi vous qui vont être là “Génial, elle va partager ses routines, ses rituels et je vais pouvoir la copier !”. Je rigole mais en tout cas, souvent, c’est un petit peu ça, on cherche ailleurs comment avoir une bonne routine, de bons rituels et je vous avoue que je vais à nouveau venir exploser tout ça, briser un petit peu toutes ces croyances, tout ce qu'on s'impose ! On est quand même vraiment durs avec nous-mêmes et donc l'idée ici, c'est justement de déconstruire, vous foutre la paix et venir vous écouter. L'intention de ce podcast est que vous puissiez profondément voir ce qui est juste pour vous et arrêter d'aller copier le voisin ou la personne que vous admirez sur les réseaux ou autre. Je fais vraiment cet épisode parce que je vois encore tellement de personnes qui se forcent, qui luttent, qui sont hyper dures avec elles-mêmes parce qu’elles n'arrivent pas à méditer tous les jours, à faire une morning routine, à se lever à 5h30 du matin ou à être régulières et rigoureuses dans une certaine routine. Du coup, on observe qu’un sentiment de mal-être qui s’installe. C’est une exigence énorme et cette pression peut être énormément retrouvée aujourd’hui dans tout ce qui relève de la sphère du développement personnel et de la spiritualité. Ce sont pourtant des notions et des outils absolument fantastiques mais quand on est dans l'excès et dans une recherche de perfection, on se perd, on s'épuise et c'est là que se crée cet état de mal-être au quotidien. Donc j’ai vraiment envie de briser un peu tout ça parce que je suis passée par là et je me souviens à quel point, mon Dieu, j'ai galéré !


J'ai galéré à me dire “Il faut absolument que j'arrive à faire du mouvement tous les matins parce que je sais profondément que c'est ce qui me fait le plus de bien”. Et je me disais qu’il fallait que je le fasse parce que c’était le matin, qu’il fallait que je mette mon corps en mouvement… Vous imaginez tout le blabla du mental, tous les conditionnements ? Je me souviens qu’à chaque fois ça durait deux jours et puis… En fait, j’aime énormément terminer ma journée par du mouvement mais la commencer, ça ne fonctionne pas pour moi ! Pareil quand il s’agit de pratiquer une activité sportive le matin, ça ne me va pas ! Si vous me suivez depuis un petit temps, vous vous souvenez probablement de cette vieille époque où je faisais du crossfit… C'était ouf parce que j'y allais le matin, puis j'étais épuisée le reste de la journée. Je devais faire une sieste de deux heures et puis il me restait deux heures pour travailler. Donc je n'avançais pas du tout et j'avais l'impression de passer ma journée à me reposer, à récupérer des séances de crossfit qui ne me convenaient déjà pas en elles-mêmes. Et en plus faire ça le matin qui n'est pas du tout le moment auquel c'est juste pour moi de bouger… En tout cas pas tous les jours parce que je nuance directement dans les propos !


Remettre du flow dans sa vie


C'est pour ça que je reviens à nouveau vers cette notion de “flow”... Vous savez que c'est c'est mon dada le flow. C'est le mouvement, c'est la vie ! Enfin bref, on est dans le podcast du Mouvement Intérieur et vraiment, il y a des matins comme ça où vraiment, je sens que mon corps a besoin, a envie de se mettre en mouvement. Peut-être que je vais aller marcher dans la nature, faire une session FLOW, du yoga, mettre de la musique et danser dans ma cuisine, peu importe. Vous voyez ? Je suis ce flow, je suis mon envie, mon besoin du moment ! Et depuis que j'ai arrêté d'être un bourreau pour moi et que je me dis que je vais juste suivre ce dont j'ai vraiment envie à l'instant T en me faisant confiance. C'est ma vision bien sûr et encore une fois, je connais des personnes qui ont une routine hyper stricte et ça fonctionne très bien pour elles ! On est tous différent donc peut-être que là, certains parmi vous font se dire “Non mais en fait, moi, je sais que j'ai besoin de quelque chose de régulier et de constant”. Du coup, continuez vraiment dans ce qui vous parle, ce qui fonctionne pour vous ! Ici je parle vraiment des personnes qui se forcent, qui s'obligent et qui du coup s'en veulent et culpabilisent de ne pas y arriver parce qu’elles sont dans cette éternelle quête de perfection, avec la volonté d'y arriver, de devenir la meilleure version de soi-même. Posez-vous la question : de quoi j’ai envie ? C'est pour ça que je fais cet épisode. J’ai dû moi aussi expérimenter plein de choses pour voir ce qui me comblait et aujourd’hui par exemple, je sais que c'est le matin que je suis la plus productive dans mon travail. Donc c'est clair que moi, le matin je vais plutôt travailler. Par contre, il y a des matins où je sens que j'ai pas du tout envie de travailler mais plutôt d'aller me balader que ce soit en forêt ou en ville. Je m'écoute et ça peut m'arriver d’être vachement productive l'après-midi ! Je laisse faire ce flow et je me laisse complètement porter par mon énergie.


J'ai énormément parlé de ça dans l’atelier “Entreprendre dans le flow” où on a été tout déconstruire en termes d'entrepreneuriat. D'ailleurs petite précision : il est disponible en replay donc vous avez la possibilité d'accéder à “Entreprendre dans le flow” qui est une formation intense avec 12 heures d’atelier. Je vous assure, c’est une bombe, une pépite ! N'hésitez pas, c'est sur le site ! Mais j'ai vraiment beaucoup parlé de cette notion de flow et je vous assure que ça fait du bien de s'autoriser ça et d'arrêter d'être un bourreau pour soi, de se méfier de soi-même en se disant “Oui mais tu comprends, si je mets pas en place une routine stricte, je vais me retrouver dans mon canapé, à être sur les réseaux etc.”. Encore une fois, c'est là où la libération des émotions et la connexion à soi et ses ressentis vont être très importantes parce que souvent, c'est pas qu'on est fainéant ou autre mais juste que si on fait les choses à contrecœur, si on n'est pas à l'écoute de soi, on va à nouveau être dans la fuite. On va fuir en allant zoner sur notre téléphone ou en regardant Netflix parce qu'on n'est pas pleinement en train de se nourrir, de se faire plaisir, de faire des choses qu'on aime. Quand vous aimez, quand vous kiffez quelque chose, il y a rarement ces espaces où il faut se forcer. Ça vient tout seul ! Moi je sais que plus je vais me forcer à faire du mouvement ou un Flow tous les matins… plus je vais être bloquée. Tandis que si je me laisse porter, naturellement, comme je sais que ça me fait du bien et que je kiffe, je vais le faire très régulièrement sur ma semaine. Vous voyez un petit peu plus les nuances que je veux aborder ici ?


Vers plus de souplesse et d’écoute de soi…


Je ne dis pas non plus que j’ai zéro rituel, zéro routine ! Le matin quand je me lève, j’adore mettre de la musique ou un épisode de podcast et je prépare mon p’tit déj. Je prends le temps de bien me nourrir, de me préparer un bon petit thé… Mais je sais qu'il y a des matins où je vais être directement en mode productivité ! Parfois, j’ai envie de me balader et parfois, j’ai juste envie de me poser dans mon canapé avec mon thé et de répondre à des messages vocaux de mes amis. Il y a mille et une manières évidemment. Il y a des choses qui sont de toute façon récurrentes. Bon on va pas aller jusqu'au truc de “se brosser les dents est un rituel”, d'accord ? Oui, c’est une routine, c’est intégré. Mais il s’agit ici d’apprendre à vous connaître, comprendre comment vous fonctionnez. Arrêtez de regarder ce que font les autres sur les réseaux parce qu'en plus, aujourd'hui, on voit plein de vidéos “ma routine du matin” qui parfois durent une heure et demie alors qu’on a soi-même une routine qui dure dix minutes et qu’on aime pas faire tous les jours la même chose. Du coup, on culpabilise, on se diminue, on se retrouve avec une estime de soi dans les chaussettes et c'est un espèce de cercle vicieux. À nouveau, il y a cet état de mal-être, de “je ne suis pas assez” ou “ce n'est pas assez” et on se compare aux autres.


Donc revenez à vous, encore et toujours. Demandez-vous comment vous fonctionnez et vous pouvez clairement insérer cette notion de flow et de mouvement au sein de vos rituels et de vos routines. C’est ce que j'ai fait finalement et on y vient. Voilà comment je m’organise personnellement et voyez si ça résonne ou pas du tout (et c’est ok): j’ai fait une liste de tout ce qui me nourrit, de tout ce qui me fait du bien et je l’ai collée sur le frigo. Maintenant, je n’en ai plus besoin parce que c’est intégré mais quand ce n’était pas encore le cas et que je me forçais encore, cette liste de tout ce que je kiffais et qui me faisait du bien était là tous les jours. Je me disais “De quoi j'ai envie aujourd'hui ? Ah bah tiens, j'ai envie de commencer ma journée avec de la danse libre” ou “Je suis en mode go productivité !”. Peu importe mais écoutez-vous à chaque instant ! Et si ça vous parle, explorez au lieu d’être super durs avec vous-mêmes et de vous obliger à avoir une structure qui ne vous convient pas parce qu’il y en a pour qui ça ne fonctionne pas ! C’est aller à l’encontre de qui l’on est quand on est comme ça dans le forcing et qu’on lutte, qu’on résiste.


Je crois que j'en avais déjà parlé dans un autre épisode mais depuis quelques années, la méditation connaît un boom énorme mais je connais beaucoup de personnes à qui ça ne parle pas, qui méditent d'une autre manière que d'être en posture assise tous les matins. Donc à vous de trouver comment atteindre personnellement cet état méditatif quand vous en avez besoin. Je sais que ça m'arrive de temps en temps de m'asseoir et de juste être, de me poser, de contempler… Mais ça m'arrive vraiment quand j'en ai envie ! Je ne me force pas. Je sais que ça va à l'encontre de tous ceux qui vous disent que ce sont de bonnes habitudes à prendre etc. mais on est tous différents et c'est génial parce qu'il existe tout ce panel d'approches, de méthodes, de visions. C'est très enrichissant ! Écoutez-vous sans jamais forcer. Revenez à cette notion de plaisir, à ce qui vous fait du bien, à vous et uniquement vous ! Faites-vous confiance : le moment où vous ressentez l’envie est le bon moment ! C’est vraiment une autre histoire de se dire “Du coup, je ne vais rien faire. Je vais plonger sur mon téléphone ou regarder Netflix”. Ça demande d'aller beaucoup plus en profondeur évidemment. Qu’est-ce que vous êtes en train de fuir ? Ça c’est encore un autre sujet même si tout est interconnecté évidemment.


Voilà donc ce que je voulais vous partager et je réfléchis s’il y avait d’autres choses… Je pense que c’est tout ! Franchement, explorez tout ça si ça vous parle. En tout cas, je trouve que c'est hyper kiffant d'écouter ce dont on a envie et besoin juste là, à l'instant T. C’est génial ! C’est un respect de soi qui est d’une immensité incroyable et du coup, on revient aussi à cette notion d’amour de soi où l’on se respecte et s’écoute profondément. On ne va plus à l’encontre de soi-même.


Les rituels ne rendent pas plus spirituels !


N’hésitez pas à partager votre façon de fonctionner. Est-ce que vous avez des routines et des rituels bien précis ou pas ? Par exemple, avant moi je me tirais des cartes tout le temps et c’est quelque chose aujourd'hui que je fais moins, que je fais uniquement quand j'en ai besoin ou envie. Je m’imposais plein de rituels et de routines et je me suis posé la question : est-ce que ça me parle vraiment ? J’ai réalisé que pas du tout et donc je les ai complètement virés de mon quotidien ! Sortez aussi de cette croyance : ce n’est pas parce que vous faites une routine quotidienne ou vos petits rituels que vous allez être plus éveillés, plus connectés à votre spiritualité ou devenir une meilleure personne. Franchement, il est temps de déconstruire cette croyance qu'on nous vend à travers le développement personnel. On est évidemment dans l’excès mais vous voyez tous ces bouquins qui sortent là-dessus ? Ça coupe de soi-même et en plus, on culpabilise parce qu’on se dit “Merde, je ne suis pas une bonne personne parce que je n'y arrive pas” ou “Je vais être moins productive parce que je n'ai pas médité une demi-heure ce matin”. Il y a tellement de manières d’être productif et d’être focalisé dans son travail. Donc si cette croyance fait partie de vous, de votre structure, sortez-en. Ces rituels n’ont rien à voir avec l’éveil et la conscience. La spiritualité, c'est quelque chose qui est connecté à soi, à l’intérieur. On voit finalement tellement de gens qui cherchent tout à l’extérieur et qui ont l’impression d’être spirituels mais qui sont complètement déconnectés de leur essence et donc de leur spiritualité. C'est hyper intéressant à mettre en lumière. Il n'y a pas de bon ou mauvais rituel ! L’important, c’est ce qui vous anime, ce qui vous fait vibrer. Certaines personnes très connectées à elles-mêmes sont finalement assez spirituelles mais sans s'en rendre compte parce qu'elles font des activités qui leur permettent cette connexion-là. Soyez vraiment dans cette transparence, dans cette honnêteté avec vous-mêmes et arrêtez de faire semblant. Il faut tout simplement infuser cette notion de flow dans vos routines, vos rituels, ce que vous aimez. N'hésitez vraiment pas à partager si ça résonne. Si vous avez une autre vision, allez-y aussi car c’est toujours enrichissant !


J’adore parce que je n'avais pas du tout prévu d'enregistrer un épisode aujourd'hui et je me suis dit “Vas-y là, j'ai envie de partager” donc c'est un plaisir évidemment de parler de tout ça avec vous. Comme d’hab, n'hésitez pas à liker l’épisode et le partager autour de vous, pour répandre tous ces messages qu'on partage ici dans Mouvement Intérieur et puis, on se retrouve dans un prochain épisode !

Prenez soin de vous et à très vite, bye !