Que veut dire être aligné ?

Hello les amis, j’espère que vous allez bien. On se retrouve aujourd'hui pour parler de l'alignement. Grande thématique, grand sujet, on entend tout plein de choses à ce sujet-là. Et j'avais simplement envie de venir vous partager ma vision, qui n’est que la mienne, bien sûr, et de venir aussi lâcher cette pression par rapport à ce mot « alignement ».


Tu peux retrouver, voir et écouter ma vidéo sur Youtube via le lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=iHqO-ga9jSQ

Je trouve qu'aujourd'hui en spiritualité, en développement personnel, on peut se mettre une pression immense par rapport à ce mot. Donc on va plonger dans ce sujet.


Avant ça, je voulais juste vous annoncer que, ça y est, je rouvre les portes de l'accompagnement, donc du coaching Éclosion, qui est l'accompagnement de groupe et qui se fait sur trois mois. Je me réjouis vraiment de recommencer cette aventure. La première était juste magique. Les inscriptions sont donc ouvertes ! Attention, les places sont limitées, donc n'hésitez pas, si vous avez des questions, à me contacter par mail. Voici le lien pour en savoir plus sur le coaching Éclosion : https://elodieleclercq.systeme.io/eclosion-pdv


Alors, l'alignement, c'est clairement un mot qu'on entend de plus en plus souvent. C'est clair que le fait d'être aligné, je pense que c'est quelque chose qui est important, c'est sûr qu'on préfère vivre sa vie dans le flow, dans la fluidité, dans cet alignement. Puis, j'avais simplement envie de venir aussi nous aider à être déculpabilisés par rapport à ça et à juste revenir dans notre pleine nuance d'êtres humains et de faire de notre mieux.

Parce que je trouve que l'on peut se mettre une pression immense aussi par rapport à ce mot, il faut que je sois aligné 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, tout le temps, non-stop. Et ça peut créer beaucoup de recherches de perfection, d'incarner cette version parfaite de soi-même. Et j'avais envie de venir un petit peu briser tout ça.

Parce que quand on est dans cette quête absolue de l'alignement, ça peut aussi couper la circulation de l'énergie, le flow, la vie tout simplement. Donc, ça peut être très douloureux, on peut avoir beaucoup de résistance aussi.

Ensuite, essayer de différencier aussi l'alignement de la recherche de perfection ou la comparaison ou le fait de fonctionner d'une manière qui ne me correspond pas aussi.


C'est clair que si on doit « définir » l'alignement, pour ma part en tout cas, c'est vraiment être dans le flow, vivre dans cette fluidité, vivre la vie tout simplement, je reviens toujours à ce terme mais c'est tellement ça. De pouvoir être à l'écoute de soi à chaque instant. Je pense que c'est finalement la chose la plus importante, c'est vraiment d’être dans cette écoute de soi.

Je crois que c'est Gandhi qui avait dit que c’est l'intention de vraiment aligner nos pensées, ce qu'on dit, les mots qu'on pose, donc la parole, et les actions que l'on va poser aussi.


J'aimerais ajouter les sensations, les émotions qu'on va vivre aussi, de pouvoir aligner tout ça. Et il y a un côté aussi où j'ai envie de me dire que si on se laisse porter et qu’on vit la vie, je veux dire que cet alignement il se crée aussi de manière spontanée, ce n'est pas que si je ne suis pas alignée, je suis à côté de la vie, ou mince, je ne suis pas sur le bon chemin. Non. Tout est juste, on est toujours sur le bon chemin, tout est parfait. Tout ce qu'on vit, toutes ces expériences, on est là pour apprendre, pour grandir, pour expérimenter, pour explorer. C'est aussi un point qui est important et que je voulais vraiment mettre en lumière ici.


L'alignement, ce n'est pas juste quand je suis en joie, heureux, que tout va bien et que je fais ce que j'aime. Non. En tout cas, ma vision c'est que l'alignement c'est aussi quand ça ne va pas, quand je ressens une profonde tristesse, par exemple, mais que je la vive pleinement et je m'autorise à vivre cette tristesse, que je laisse couler et que je vive l’émotion, que j'exprime, que j'aligne ma parole à l'émotion que je suis en train de ressentir.

Quelqu'un qui ressent, par exemple, énormément de peur ou qu'il ressent une colère ou de la tristesse ou peu importe, de la culpabilité et qui va faire comme si tout allait bien, « ça va super bien », en fait, il y a un truc là au fond. Il y a une tristesse immense et qui ne l'exprime pas, qui ne la vit pas. Là aussi il y a un manque d'alignement puisqu'on ne s'autorise pas à vivre pleinement ce qu'on est en train de ressentir.

Donc vous voyez, c'est aussi de lâcher cette vision de l'alignement dans lequel je dois être heureux, parfait, tout doit être bien. Non, non, en fait. Laissons, encore une fois, circuler la vie en nous. Je pense que c'est vraiment important.


Évidemment, je pense que la plus grande clé pour vivre ça c'est de s'écouter. Comme je vous disais, de suivre le cœur, de répondre à ses besoins, de respecter ses besoins. Par exemple, si on a simplement le corps qui est épuisé et qu'il a juste besoin de se reposer, c'est d'écouter ça, de respecter ça. Parce que c'est facile d'écouter et d'entendre, surtout quand on est en conscience, on sait très bien ce qu'on ressent, on entend, on est en conscience de nos besoins. Mais est-ce que je respecte ça, est-ce que j'aligne l'action avec la pensée ? Donc c'est clair que, évidemment, l'alignement, c'est vraiment ça pour moi, c'est de pouvoir aligner les pensées, la parole, les émotions et les actions.


Et puis, attention, très important, parfois on n'est pas aligné et c'est OK. Ça fait partie de la vie, on est des êtres humains, on est des êtres vivants, on fait de notre mieux. Je pense que c'est aussi de lâcher cette perfection, cette fameuse meilleure version de soi-même et de ne pas s'en vouloir quand on n'est pas aligné. C'est OK, on a plein de choses à gérer en tant qu'être humain, on a nos blessures, les blessures du passé, les émotions, les sensations, les peurs, les envies. Tout est là et c'est très complexe.


N'oubliez pas que vous avez le droit de douter. On est pas là pour toujours savoir exactement là où on veut aller. Les périodes de rien, les périodes de doute, les périodes de vide sont vraiment nécessaires parce que c'est dans ces périodes aussi, quand on est dans ce doute, qu’on remet en question, on prend la hauteur pour pouvoir voir ça avec un autre angle, avec d'autres perspectives aussi.

Donc, le doute est essentiel pour moi, il est important et a tout à fait sa place aussi. Ça ne veut pas dire que, tout à coup, « ah mince, je doute, je ne suis pas aligné, il faut absolument que je me raligne au plus vite ». Les périodes de doute, elles peuvent varier, elles peuvent durer et elles peuvent être courtes aussi.

Autorisez-vous à vivre ces périodes-là aussi parce qu'elles sont très importantes dans la vie, dans le processus de la vie tout simplement. Elles nous permettent d'apprendre énormément, de grandir, d'évoluer, de comprendre comment on fonctionne. Comme je l’ai dit dans un épisode de podcast où je parle de ce mouvement intérieur, où je parle de tout ça, qui l’on est, nos croyances et notre vision du monde évoluent non-stop, constamment. C'est du mouvement. Vraiment, rien n'est permanent sauf le mouvement. Ça bouge tout le temps, c'est en mouvement aussi. Donc pareil, vous êtes peut-être alignés avec certaines choses aujourd'hui et vous ne le serez plus dans six mois et c'est OK.


Donc je voulais juste venir remettre, encore une fois, cette notion de mouvement à travers ce mot qui est l'alignement et cette notion d'alignement aussi. Je vous invite aussi à passer un maximum par vos ressentis. Passez par le corps. Cet alignement, voyez vraiment « là, est-ce que je suis vraiment à l’écoute de ce qui se passe dans mon corps, de mes tripes, de mon cœur ? » Passez un maximum par les ressentis parce que le corps il ne ment jamais, il sait. Plus vous allez être à l'écoute de ça, plus vous allez vivre cet alignement, et vous allez surtout vivre cette fluidité. Passez par le corps et les ressentis.


Donc voilà, n'hésitez pas évidemment à partager votre vision aussi, votre perception par rapport à ça, vos ressentis dans les commentaires. Puis, merci tout simplement d'avoir lu jusqu'au bout.


On se retrouve très vite pour d'autres aventures.

Prenez soin de vous. À très vite, bye !