PODCAST #10 :Clôturer l’ancien et accueillir le nouveau

Hello, j’espère que tu vas bien. On se retrouve dans cet épisode complètement improvisé ! C'est très marrant car j'étais en train de faire une story Instagram (si tu l'as vue, tu vas rire parce que tu vas faire le lien !) et en fait, j'avais pas du tout d'inspiration et envie de faire un épisode du podcast cette semaine. C’était pas prévu dans mon planning ! Et là j’ai des frissons et des paillettes partout parce que je me dis que c'est quand même génialissime quand on laisse faire le flot de la vie, comme tout se met en place. On a besoin de rien faire ! C’est fou parce que hier tu vois, j'étais complètement épuisée et j'étais censée tourner des grosses vidéos très importantes (entre autres pour l'oracle qu'on est en train de créer avec Justine qui sortira au mois d'octobre pour FLOWNERGY Studio) et c'était impossible ! J'ai complètement lâché donc j'ai décidé hier de faire une journée off. Et aujourd'hui, j'ai récupéré toute mon énergie et tout se met comme ça en place. Comme quoi, tout arrive au bon moment ! Et c'est pas pour rien que je commence avec cette petite anecdote parce qu’on va parler justement du fait de clôturer l'ancien et d'accueillir le nouveau, de clôturer des chapitres, de traverser ces différents cycles où parfois aussi l’entre-deux peut être très inconfortable. Je sais que j'en ai déjà parlé probablement dans d'autres vidéos ou épisodes, mais ici, j'ai vraiment envie de partager mon expérience aussi. Et donc voilà, pour revenir à mon histoire, j'étais en train faire cette story et tout à coup je me suis dit qu’il fallait que je fasse un épisode du podcast pour aller un peu plus en profondeur parce qu’en story, on est toujours un petit peu plus limités en terme de timing et les stories à rallonge, c’est pas spécialement l’idéal non plus.


Le moment de dire au revoir…


Donc j'ai rien prévu évidemment et ça va être complètement spontané ! Je voulais évoquer le sujet parce que j’ai exprimé en story que je propose des ateliers holistiques jusqu’au mois de juillet. Le prochain atelier s’appelle ”Créer son alimentation sur mesure” et l'idée, c'est d’aller en profondeur dans le profilage alimentaire et d’expliquer comment créer une alimentation qui nous convient plutôt que de suivre ce qu’on nous dit de mettre en place. La manière dont mange notre voisin n’est pas du tout la nôtre ! Et puis, il y aura aussi un atelier sur “Incarner et oser pleinement être soi-même” et un dernier atelier au mois de juillet qui sera un week-end entrepreneuriat intitulé “Entreprendre dans le flow”. J’y parlerai de comment créer son entreprise dans cette énergie de flow, en suivant ses envies, sur mesure, en fonction de soi et non de tous les diktats. Bref, tout ça pour te dire qu’en story je parlais de ces ateliers holistiques… Et c’est très marrant, quand on laisse l’espace (j’ai d’ailleurs fait un épisode sur la richesse du vide et l’importance de cet espace), les réponses émergent comme par magie ! Elles viennent comme ça, sur un plateau d’argent. Et je trouve ça absolument magnifique. Ça fait plusieurs mois que je suis ballottée entre le fait de remettre au coeur de mon approche toute la notion de nutrition, l’aspect holistique, l’exploration de soi, le coaching etc. en plus de FLOWNERGY, Bloom Dance et de toute l’approche du mouvement qui me tient très à coeur. Je sens vraiment tout ça au fond de moi, dans mes tripes, dans mes entrailles. Et dans cet épisode, j’ai vraiment envie de m’exprimer en toute vulnérabilité parce que j'ai vraiment envie de montrer qu'on est tous en chemin, qu'on est tous loin d'être parfait, d’être dans une petite case et de tout bien contrôler et maîtriser. C’est juste qu’on est tous des êtres vivants et que tout est en mouvement, tout le temps. Et je sens au fond de moi depuis un petit temps déjà que c’est vraiment vers FLOWNERGY, vers Bloom Dance que j’ai envie d’aller. Mais il y a une partie de moi qui a vraiment peur de lâcher. C’est l’ego qui s’accroche à l’ancien, le mental qui s’accroche au passé parce que ça le sécurise. Donc je suis revenue là-dessus en me disant que j’allais remettre en place une approche holistique etc. mais je sens qu’il y a un truc qui bloque dans l'énergie en fait. Et en effet, j'ai encore tellement de choses à partager là-dessus (mais je pense que j'en aurai toujours puisque je l'expérimente aussi moi même) mais est en fait, je pense qu’inconsciemment, les ateliers holistiques, c’est une manière pour moi de clôturer ce chapitre, l’ancien, ce que je faisais avant, qui j’étais avant aussi mais ce n’est plus qui je suis aujourd’hui. Si tu me suis depuis le début, tu as dû voir toute cette progression et on est tous en évolution perpétuelle évidemment.


Lâcher prend du temps


Et en fait, ça me tenait à cœur de venir déposer tout ça en toute transparence avec toi, juste pour te dire que c'est ok de prendre son temps, d'avancer à son rythme. Quand on est dans des transitions comme ça, que ce soit dans le professionnel ou dans le personnel, c'est jamais facile. Il y a des personnes comme ça qui ont vraiment une facilité à clôturer quelque chose. Moi, je sais qu’en général, dans la vie, je le fais très facilement, je fais assez vite le deuil ou une fermeture de chapitre par rapport à une relation ou un projet sur le plan personnel. Mais côté pro, c’est toujours un peu plus compliqué parce que ces projets professionnels ont pris beaucoup de place dans ma vie. J’en parle dans une vidéo qui sortira tout bientôt, mais il y a aussi cette grossesse que je suis en train de vivre et qui me ramène à l'essence, à mon essence, à l’essentiel de l’essentiel. C’est marrant parce que je laisse faire, je prends beaucoup de temps évidemment pour me reposer et créer cet espace, ce vide etc. Encore une fois je me rends compte que ce sont juste des cordes, des lianes auxquelles je m'agrippe et m’accroche en me disant “Il faut que tu sois là aussi”. Il y a un peu ce syndrome derrière de vouloir être là pour tout le monde et d’aider les gens dans la santé. Je me dis que c’est pas pour rien que je suis passée par là etc. Du coup, je sens que mon énergie n'est pas à 100% dans FLOWNERGY, dans Bloom Dance, dans le mouvement, le corps, les émotions et toute cette approche qui me tient tellement à coeur et qui m'a tellement aidée sur mon chemin, et qui aide des centaines de personnes. C'est juste incroyable ! Et vraiment, là je prends conscience qu' il y a des choses à lâcher. Mais c'est pas évident, quand on a construit une entreprise autour d'une thématique, de changer de thématique en cours de route ! C'est jamais évident non plus parce que, forcément, on va mettre de côté certaines personnes : on ne va plus pouvoir les aider mais on va en aider plein d’autres après. C’est aussi quelque chose à lâcher. Il y a vraiment quelque chose en termes d’ego et je le dis parce qu’on a souvent du mal à parler de ça. C’est très tabou l’ego, on n’aime pas trop reconnaître ça mais c'est vraiment lui qui s'accroche à nos anciens personnages, à tout ce qu'on a connu, juste par sécurité. Son seul rôle, c’est de nous maintenir en survie, en sécurité. Alors, c'est complètement illusoire de penser que le passé est la sécurité, on est bien d'accord, mais malheureusement, c'est comme ça qu'il fonctionne.


Donc allez à votre rythme, prenez le temps. Chez moi, c’est un processus qui a duré plusieurs mois parce que FLOWNERGY et Bloom Dance ont été écrits en 2019 donc ça fait quand même un petit temps… Là, ça fait deux ans et demi que ça existe et vraiment, je suis passée par plein de phases et je pense que là, il est vraiment temps pour moi de plonger à 200 % dans cette voie là qui me fait tellement vibrer et me rend tellement vivante ! Il n’y a pas de réussite ou de… j’allais dire “Je ne suis pas parvenue à switcher aussi vite que je l’aurais imaginé” mais on s’en fout en fait ! Même si je n’ai aucun problème à le faire dans d’autres domaines de ma vie. Je suis vraiment quelqu'un qui est très dans le lâcher prise, en mode “J’accueille la vie telle qu'elle est, je me laisse porter par le flow” et là, j'ai vraiment senti beaucoup de résistance en moi en fait. Et c’est vraiment complètement ok.


Embrasser la beauté du doute


En fait, je suis même carrément joie d'avoir mis ça en lumière ces dernières semaines et ces derniers jours. Quelque chose s’est ouvert en moi en me disant “Allez go, vas-y, on lâche !”. J’ai aussi remarqué ça sur YouTube où je perds beaucoup de motivation à créer des vidéos comme je pouvais le faire avant avec des conseils et plus de coaching mais je sens bien que ça résonne plus. Je vais continuer YouTube mais je pense que je partagerai uniquement du mouvement dessus et le podcast restera l'endroit du mouvement intérieur avec là plutôt des réflexions que j'ai envie de partager comme je le fais aujourd'hui. On sera plus dans l’échange, du blabla ! Donc tout ça est en train de bouger et j'ai juste envie de te rappeler aussi que c'est merveilleux de douter. C’est beau le doute, se remettre en question, être dans ces phases de brouillard, même si je sais que c'est pas du tout confortable et que ça vient réveiller plein de peurs. Mais vraiment, c'est beau parce que ça crée justement du mouvement et ça permet aussi venir se reconnecter à ce qui compte vraiment, à ce qui est vraiment juste pour nous là, à nos envies, à ce qu'on désire profondément. Je trouve ça juste superbe parce que ça veut dire que rien n'est figé et ce doute, ces remises en question, même si c'est pas confortable, permettent vraiment d’aller là où on a envie d’aller. C’est sûr que c’est pas toujours agréable. Je disais à une amie il n’y a pas très longtemps que j’avais vraiment l'impression d'être dans un espèce de sas, d'être dans une espèce de transition, un entre-deux, et ce depuis un petit temps déjà. J’essaie de voir vraiment où j’ai envie d’aller. Et j’ai une envie tellement furieuse, sauvage et profonde de faire beaucoup plus de présentiel !


J'ai vraiment à cœur de développer FLOWNERGY et Bloom Dance en présentiel et d'avoir vraiment un groupe régulier. Ça, c'est vraiment quelque chose qui me parle et me porte. J’ai trop bougé au niveau géographique ces dernières années et je sais qu'en 2023, on va se poser de manière un peu plus “profonde” si je puis dire dans un endroit et je me réjouis vraiment. Tout est juste à chaque instant. Il s’agit d’avoir cette vision, de voir là où on a envie d'aller et en même temps ne pas être déconnecté du présent non plus et de savourer, de vivre pleinement ce qu'on est en train de vivre là, malgré l'inconfort qui peut être créé aussi. Je vois vraiment cette espèce d’ouverture du corps qui embrasse ces phases-là parce qu’elles sont tellement riches et permettent de nettoyer, faire le tri, revenir à l’essentiel et à son essence profonde. C'est que du bonus cette phase d’inconfort ! Elle est nécessaire !


Adieu à l’ancien… et au stress !


J’ai juste tellement de choses à te dire et en même temps, je pense que j'ai dit l'essentiel. Mais en tout cas, clôture les chapitres et accueille le nouveau à ton rythme, à ta manière, en faisant du mieux que tu peux, parce que clairement, c'est pas facile tout le temps. Il y a des fois où c'est très simple, et d’autres où c'est un peu plus compliqué. Il faut juste lâcher car, quand on résiste et s’agrippe, ça bloque à chaque fois. Ça persiste et on sent les nœuds, mais aussi une charge mentale, une charge énergétique, et du stress peut aussi s’installer.


Je pense que j'ai fait le tour : j’ai plus d'infos qui me viennent donc je pense qu'on est bon par rapport à ça ! J'espère que ça t'a parlé et j’ai beaucoup mentionné l’entrepreneuriat mais tu peux transférer tout ça à n'importe quel domaine de la vie et juste simplement embrasser ces changements. J’avais aussi fait un épisode sur accueillir le changement mais je voulais partager ma propre expérience aussi en toute transparence.


N’hésite pas à laisser ton témoignage si tu en as envie et puis, je me réjouis évidemment de proposer les ateliers holistiques quand même, attention ! Parce que j’ai beaucoup de choses à partager, que ce soit en termes d'alimentation, de confiance en soi, d’oser être soi ou en termes d'entrepreneuriat. C'est vraiment des sujets qui me portent et me porteront toujours ! Dès qu’on me lance sur nutrition ou que des amis me parlent d’ayurveda, je suis “on fire” donc j’adore ça ! Mais en fait, j'ai envie de choisir soigneusement où je vais investir mon énergie et je sais où j'ai envie de m'investir aujourd'hui. Alors, je te dis ça aujourd'hui mais comme tu sais, rien n'est permanent… Donc je suis le mouvement, encore une fois, mais c’est ma vérité du moment en tout cas !


Je t’embrasse très fort, prends soin de toi, ose rayonner et on se dit à très vite dans un prochain épisode !