PODCAST #5 : Accueillir les imprévus

Hello, j'espère que tu vas bien ! Je suis ravie de te retrouver dans ce nouvel épisode du podcast. Aujourd'hui, on va parler des imprévus, ces fameux imprévus que l'on peut rencontrer dans notre vie, dans notre quotidien, et on va voir justement comment mieux les vivre, comment mieux les accueillir pour pouvoir être plus serein.


J'ai hâte qu'on plonge dans le sujet mais avant ça, petit rappel : n'oublie pas que mon prochain livre qui s'appelle Éclosion - dans lequel je vais te proposer une tonne d'outils pour vraiment venir te reconnecter à toi, à ton corps, t'accepter tel que tu es et te reconnecter aussi aux émotions et sensations - sort le 15 mars et il est déjà possible de le précommander ! Et autre petit rappel : on va terminer les ateliers autour des 5 blessures et pour le prochain atelier, ce sera au tour de la blessure de trahison. Le dernier sera autour de la blessure d'injustice. Donc n'hésite pas si tu veux t'inscrire. Alors, no stress si tu entends cet épisode bien après, quand les ateliers sont passés : il y aura une possibilité de pouvoir te les procurer aussi en replay donc respire, tout va bien !


C’est parti, on plonge dans le vif du sujet ! Alors tu sais que je répète très souvent que la vie est un mouvement, que rien n'est permanent sauf justement ce fameux mouvement, ce fameux changement perpétuel. J’avais fait un podcast sur les deux mantras qui m’accompagnent au quotidien, qui sont “rien n’est permanent” et “tout est parfait”, et je reviens à chaque fois vers eux quand je vis un imprévu ou que j’ai une mauvaise journée, quand un événement s'annule ou que tout est chamboulé au niveau de mon organisation. Revenir à ce mantra me permet vraiment de pouvoir relâcher et de pouvoir faire confiance, de revenir dans cette énergie de “je fais confiance à la vie”. J'ai vraiment envie de te partager ici quelques petits outils qui viennent vraiment se connecter à cette notion, à cette philosophie du “mouvement, c'est la vie” et “la vie est en mouvement” !


Le contrôle crée une sécurité illusoire


Alors, c'est clair que quand on vit des imprévus dans notre vie, c'est jamais évident parce que notre premier réflexe d'être humain, c'est de se fermer, de se bloquer, d'être dans la résistance. On aime tellement contrôler la vie, les situations, les autres et même soi ! C'est quelque chose qui nous rassure. C'est une illusion d'être rassuré par ça. C'est une sécurité qui est complètement illusoire ! En fait, c'est très lié à cette notion de temps : on a l'impression qu'on a ce super pouvoir de contrôler le temps alors que non ! La vie est bien plus puissante que ça. Du coup, quand un imprévu t’arrive (et je pense que ça nous arrive à tous très souvent puisque c'est un peu ce fameux mouvement de la vie), tu as tendance à commencer à lutter, à résister, à vouloir contrôler la situation. Et qu'est-ce qu’il se passe quand on est dans cette résistance ? Eh bien ça va générer énormément de stress ! Ça va augmenter le stress au niveau du corps et donc ça va mettre un petit peu notre métabolisme en alerte. Sur le long-terme, si on est dans un stress chronique, ça peut évidemment créer différents problèmes au niveau de notre santé aussi. Si on est tout le temps en train d'essayer de contrôler les choses, de toujours vouloir tout planifier, être parfait… D'ailleurs, c'est marrant que je te parle de ça là, car la veille de l'atelier sur la blessure de trahison où, justement, la stratégie de protection (le masque que va utiliser la personne qui vit cette blessure de trahison), c'est le contrôle ! On a cette sensation que plus on va contrôler la vie, moins on va souffrir. Ça, c'est vraiment une grosse croyance qui est très, très ancrée. On croit qu’on aura un contrôle sur notre vie, sur notre fameux bonheur etc. Ici, on va venir un petit peu déconstruire tout ça également.


Laisse-toi porter par le courant !


Quand on est dans la résistance, quand on lutte face à un imprévu dans la vie, ça nous fait perdre énormément d'énergie. N'oublie pas : je parle toujours de ces notions, que tout est énergie, tout est vibration et plus on résiste, plus on va s'épuiser, plus on va pomper son énergie. Donc je parle souvent de prendre soin de son énergie et prendre soin, ça veut dire aussi ici, en cas d'imprévu, de pouvoir se laisser porter. Si tu viens dans les ateliers ou si tu me suis sur les réseaux, je prends souvent cet exemple : imagine une rivière qui coule tranquillement. Il y a du courant évidemment et c'est comme si tu étais en train de t'accrocher à une branche qui dépasse et tu te prends toute l'eau dans la gueule, vraiment ! C'est vraiment cette image là que j'ai, où tu résistes encore et encore et c'est hyper douloureux. Tu es là, presque à t'étouffer, tu as du mal à respirer et tu t'accroches. Et ça fait mal aux mains ! C'est ça la résistance. Et ça crée beaucoup de souffrance. Ça demande beaucoup d'énergie aussi. Imagine-toi vraiment en train de t'accrocher à cette branche mais, si à un moment donné, on se dit “OK, je lâche, je laisse faire, je fais confiance et je me laisse porter par le flow”... Là on lâche la branche, on se laisse porter par le courant de la rivière. Évidemment, ça fout les boules parce qu’on ne sait pas où la rivière va nous emmener, où la vie va nous emmener et c'est OK ! On fait confiance. Peut-être qu'elle va nous amener sur un magnifique rivage, dans un magnifique endroit. Il faut faire confiance à ça et c'est là où on va regagner en énergie. On va pouvoir à nouveau prendre soin de son énergie et vraiment rééquilibrer, harmoniser nos différents corps.


Accueille tes émotions avec bienveillance


Quand on est dans la résistance, ça génère énormément de peurs et beaucoup d'émotions qui, la plupart du temps, ne sont pas vécues, ne sont pas complètement libérées parce qu’on est justement dans la résistance. La plupart du temps, on va se couper aussi des émotions : c'est vraiment très courant de rencontrer un imprévu et de ne pas se laisser complètement traverser par les émotions qu'on est en train de vivre. Parfois, ça peut être de la peur, de la panique, de l'incompréhension, de l'impatience… Il y a plein d'émotions qui peuvent émerger. Plus on va bloquer, plus à nouveau on va coincer, on va créer des nœuds énergétiques dans le corps et on va se fatiguer, avoir plein de blocages sur tous les plans. Donc l'idée ici, c'est de vivre profondément ces émotions qui nous traversent et de pouvoir les accueillir, de se dire “OK waouh ! Là, je ressens vraiment de la peur. Là, je panique parce que c'était pas du tout prévu et je me laisse traverser, je vis cette peur. Et waouh, je la laisse vraiment petit à petit s'atténuer”. Car très souvent, la peur est illusoire. C'est une peur que l'on se crée. C'est quand même rare d'avoir la peur où la symbolique derrière est un réel danger. On est rarement confronté à ça. Donc voilà, on se laisse traverser, on respire, on fait toute la partie du processus de libération des émotions. Ça, j'en parle d’ailleurs beaucoup dans le programme FLOW où je donne vraiment tous les outils pour ça. Après, on peut enfin s'apaiser et revenir avec plus de clarté aussi. On peut se dire “OK, qu'est-ce que je fais du coup dans cette situation imprévue ?”. Je pense qu'en tant qu'être humain, on n'est pas là pour vivre dans le contrôle permanent. C'est juste impossible ! C'est épuisant, c'est usant. Encore une fois, il ne s’agit pas d’aller dans les extrêmes mais d’apprendre à valser entre ces deux notions. Mais en tout cas, j'ai vraiment envie de t'inviter à mettre ton attention là-dessus, de réaliser “Ah mais en fait, c'est ma réaction surtout qui est importante dans ce cas-là, et c'est ma réaction qui va tout changer face à des imprévus”. Donc en effet, soit je panique, je râle, je suis en colère, je résiste, je lutte, je veux quand même continuer à contrôler la situation… Et du coup, on peut observer tout ce que je t'ai partagé juste avant. Ou alors justement, on peut se dire “Bon, je prends de la hauteur, je respire… Qu'est-ce qu’il se passe ? Qu'est-ce qui me traverse ?”. À nouveau, je viens me connecter aux émotions. Que se passe-t-il là, en moi ? Qu'est-ce que je suis en train de vivre ? On respire et on se dit : “Qu'est-ce que je peux faire avec cet imprévu ? Comment je peux m'adapter et remettre un peu plus de souplesse ?”. Et c'est là où j'ai envie de te partager plusieurs clés pour infuser beaucoup plus de souplesse dans ton quotidien, dans ta manière de vivre, pour remettre ce mouvement !


Invite le mouvement dans ta vie


Je parle vraiment d'expérience (et je parle d’ailleurs dans mon livre de toute la partie de contrôle) : j'étais comme ça pendant très longtemps ! J'avais vraiment besoin de tout contrôler et j'avais vraiment l'impression que c'était uniquement par ce contrôle et cette recherche de perfection surtout, que j'allais réussir la vie. C'était comme ça que je voyais les choses et que je me sentais en sécurité. Et quand j'ai commencé à créer la méthode FLOWNERGY, quand j'ai commencé à danser librement aussi avec Bloom Dance, que j'ai commencé à intégrer du mouvement dans ma vie, du mouvement libre, du mouvement fluide dans mon quotidien… C'est comme si c'était venu s'intégrer dans mes cellules, dans mon corps. J’ai compris que plus j'invitais ce mouvement dans mon corps physique, plus il s'intégrait aussi dans mon mode de pensée, dans mon mode de vie, dans la manière avec laquelle j’aborde les situations et la vie en général. Ça change tout en fait ! Et c'est tellement plus serein, c'est tellement plus fluide et plus doux de vivre de cette manière-là ! Attention : on est des êtres humains donc il y a encore des moments où je suis dans la résistance et où je me dis “Non, je ne voulais pas que ça se passe comme ça ! Comment je vais faire ?”. Mais l'idée ici, c'est vraiment de pouvoir lâcher et surtout de s'observer encore et encore, prendre de la hauteur, voir comment on fonctionne. C'est des clés que je partage beaucoup aussi dans l'accompagnement Éclosion. D'ailleurs, on ferme les portes des inscriptions le 4 mars donc n'hésite pas ! On y voit aussi comment intégrer ce flow dans son quotidien notamment.


Planifie… avec souplesse


Il n’est pas question ici de ne plus rien prévoir du tout ! C'est important aussi d'avoir une certaine organisation, de planifier les choses. Si on prend l’exemple du planning, il faut rester conscient qu’il peut y avoir plein de mouvement dans ce planning. Ça peut bouger. Tu vois les jeux où les cases bougent, s’emboîtent et changent ? C’est comme si on avait nos blocs horaires et on peut bouger tout ça ! C’est pas ça qui va faire que je vais moins me sentir en sécurité ou avoir l’impression de moins bien faire les choses. Donc on planifie et en même temps, on garde vraiment cette souplesse pour s’adapter en fonction de ce fameux mouvement. Il faut vraiment revenir à cette réaction. Évidemment, tu as le droit (on est des êtres émotionnels après tout), quand il y a un imprévu, de ressentir cette peur, de paniquer, de te dire “Mais comment je vais faire ?!” etc. C’est tout à fait normal de ressentir de la colère et souvent, on a de la colère envers soi aussi parce qu'on n'arrive pas à contrôler la situation. Mais vis toutes les émotions qui te traversent pleinement, puis reviens dans un espace de calme pour pouvoir avoir plus de clarté. Demande-toi : qu'est-ce que je fais avec ça ? Réalise que tout va bien en fait ! Ce rapport à l'imprévu est très important.


Je pense qu’on peut clôturer cet épisode sur cette phrase-là : prendre conscience de notre rapport à l'imprévu pour pouvoir remettre cette fluidité, revoir la vie comme un fleuve, une rivière qui est sans cesse en mouvement et suivre le flow ! Donc voilà, merci pour ton écoute et ta présence ! N'hésite pas à liker et partager cet épisode autour de toi. En parler, ça peut aider d'autres personnes ! N'hésite pas non plus à laisser un petit commentaire pour partager ton expérience : c’est toujours un plaisir de te lire. On se retrouve très vite pour un prochain épisode ! Prends soin de toi, laisse-toi porter par ce mouvement de la vie qui est absolument magnifique et on se dit à très vite ! Je t'embrasse.